« Edmond » : Apprenez à connaître Edmond Rostand ☆☆☆☆

Salut tout le monde ! Il y a quelques mois j’ai été voir le film « Edmond » de Alexis Michalik avec Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Tom Leeb, Lucie Boujenah,… Et je me suis dit que j’allais vous en faire un article. Je voulais aussi faire un article sur le livre (également de Alexis Michalik) et du coup je me suis dit que je devrais faire d’une pierre deux coups en vous faisant un article réunissant les deux.

« Si les baisers s’envoyaient par écrit, Madame, vous liriez ma lettre avec les lèvres. » – Cyrano de Bergerac

Nous sommes en Décembre 1897 à Paris. Edmond Rostand est un auteur raté qui n’a fait que des fours. C’est un homme marié qui n’a pas encore 30 ans, qui a deux enfants, il est un homme déprimé et stressé. Pourtant un jour son chemin va croiser celui d’un acteur : Constantin Coquelin. Coquelin lui donne rendez-vous pour connaître la nouvelle pièce de Edmond Rostand mais voilà le problème : devant Coquelin Edmond improvise une comédie héroïque sur un homme avec du répondant et un énorme nez. L’acteur adore l’idée et lui dit que la pièce doit être en scène pour les fêtes. L’auteur, qui ne sait pas encore qu’il va écrire l’un des plus grands succès de l’histoire du théâtre (Cyrano de Bergerac), doit donc partir d’une idée farfelue venu sur le moment pour créer une pièce en quelques semaines. Edmond Rostand va devoir jongler entre les caprices des acteurs, les demandes des producteurs, l’angoisse de sa femme qui pense qu’il l’a trompe, les histoires d’amours de son meilleur ami et le manque de soutien constant de tout ceux qui l’entoure (mise à part monsieur Honoré).

Sachez que si vous lisez le livre vous ne serez pas déçu de l’adaptation cinématographique parce que, pour une fois, les deux sont totalement identiques ! Aucune différence ! Enfin un film qui correspond au livre à la virgule près ! La seule différence c’est qu’avec le cinéma vous avez le décor tout fait, un visage déjà donné aux personnages et qu’avec un livre vous pouvez laisser votre imagination prendre le dessus.

Il faut savoir que j’ai vu le film AVANT d’avoir lu le livre et j’avoue que ma seule peur a été que se soit plat et très soporifique du fait des nombreux moments en vers. Vous allez me dire mais du coup qu’est ce qui t’as attirée et je vous répondrais sans vous mentir que c’est pour le casting. J’ai vu que le casting avait plutôt la réputation d’être dans des films vraiment comiques, c’était des visages que je connaissais et du coup ça m’a rassuré et m’a convaincu.

« Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l’impuissance de se taire. » – Cyrano de Bergerac

J’ai adoré l’histoire parce qu’elle a vraiment une ligne claire, qui est la création de Cyrano de Bergerac, mais qu’il y a aussi pleins d’histoires qui s’ajoutent à l’histoire de la pièce. Edmond Rostand mélange réalité et fiction pour créer son chef d’oeuvre et c’est vraiment très drôle avec un triangle amoureux qui créer des situations folles. Il ne faut pas avoir peur des vers parce que c’est parfaitement compréhensible et très entraînant. Le fait d’aborder l’amour de manière aussi intense est agréable et a transporté mon petit cœur. Rien n’est vraiment sérieux, et tout est humour ! J’avoue avoir totalement accroché avec le personnage de Monsieur Honoré qui inspire Edmond pour Cyrano et Edmond Rostand. Ce genre d’œuvres littéraires nous transporte avec douceur dans un milieu romantique et à la fois comique. Un vrai bol d’air frais !

Je ne suis pas une grande fan du théâtre classique. Ayant fait une licence de théâtre j’ai un peu fait « une overdose » des pièces classiques mais ce film m’attirait et le livre aussi parce que j’ai toujours bien aimé Edmond Rostand. Je sais que pour certains lire des oeuvre diverses comportant des rimes c’est compliqué (à lire ou voir). Je ne suis pas ce genre de personnes. Je pense que, comme tout le monde, quand on m’évoquait la poésie il y a quelques temps (ou des pièces en vers) j’avais toujours se rappelle de l’obligation scolaire. Toute notre scolarité on étudie ce genre de choses et certains en ont du coup un dégoût du fait que ça a été quelque chose de forcé. Aujourd’hui en lisant des poèmes ou des pièces en vers et que je le fais de moi-même je ne possède plus ce problème parce que ça vient de moi, c’est une envie. Personnellement ce problème a disparu en lisant « Lait et Miel » de Rupi Kaur (l’article juste ici). En allant au Salon du Livres de Paris la chanteuse Pomme était venue parler de ses lectures et a aussi remarqué ce rapport entre l’école et les œuvres en vers ou classiques (oui je me sentais moins seule).

Le livre se lit très vite et le film se regarde sans faim. C’est une oeuvre à consommer en toute détente, dans un moment de tranquillité, de repos. Je vous le conseille les yeux fermés et vous encourage vivement à découvrir « Edmond » pour passer un bon moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s