« Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers (T01) » : Tout commença avec des histoires… ☆☆☆☆☆

Salut à tous ! Durant ce confinement (#StayHome) j’enchaîne les lectures pour me distraire mais aussi pour me sortir la tête de mes bouquins de cours parce que sinon je vais terminer folle… J’ai la chance d’enchaîner les coups de cœurs en ce moment et le livre dont je vais vous parler aujourd’hui continue cette longue lignée de bonheurs livresques (j’ai envie de vous dire que de toute façon après « ÉLITE » tous les livres me paraissent absolument merveilleusement bien écrits et passionnants). Pour cet article je vous emmène avec moi dans un univers fantastique puisqu’on va parler du tome 1 de « Miss Peregrine et les enfants particuliers » écrit par Ransom Riggs chez Bayard !

Tous les tomes des aventures de « Miss Peregrine et les enfants particuliers ».
Le livre en évidence ? La couverture originale du premier tome de la collection.

Depuis qu’il est enfant Jacob Portman écoute les récits incoryables de son grand-père, Abraham Portman. A l’âge de 16 ans l’adolescent retrouve le vieil homme, mort, dans des conditions étranges. A la recherche de réponses face au passé de son grand-père le jeune homme décide de partir, en compagnie de son père, sur l’île de Cairnholm (au large du Pays de Galles) où Abraham avait passé son adolescence. Il avait été envoyé dans un orphelinat là-bas par ses parents lors de la Seconde Guerre Mondiale comme une unique tentative pour lui sauver la vie. Le seul indice qu’avait réellement Jacob pour ses recherches : une lettre d’une certaine Peregrine Faucon. L’adolescent cherche à comprendre ce qui a pu se passer à l’époque et tente de retrouver ceux qui représentaient l’entourage de son grand-père, ceux qu’il avait appelé dans ses récits : les enfants particuliers. Une fois sur l’île Jacob n’a qu’une mission en tête : découvrir ce qui a pu arriver à son grand-père et aux habitants de cet orphelinat… Ce qu’on peut dire c’est que ce voyage dans le passé ne va pas être de tout repos !

Commençons pas les couvertures, et je dis bien LES puisqu’il y en a deux.

La première couverture est une photo ancienne montrant une petite fille flottant dans les airs dans un espace plutôt désertique. Lorsqu’on commence à connaître les personnages du livre on se rend rapidement compte que l’enfant sur l’image est Olivia, une des enfants particuliers dont la particularité est d’être plus légère qu’un ballon d’hélium. Olivia est obligée de porter des chaussures en plombs et d’avoir autour de la taille une corde pour l’empêcher de s’envoler quand elle se déchausse. Je trouve cette première couverture totalement folle et plutôt glauque, elle correspond parfaitement à l’ambiance du roman !

Pourquoi une deuxième couverture ? Parce que, comme pour Five Feet Apart, le livre a été adapté au cinéma ! La couverture que je vous montre sur la photo ci-dessous est donc celle de l’affiche de l’adaptation faite par Tim Burton avec Asa Butterfield, Ella Purnell et Ava Green. J’aime également beaucoup cette image parce que si l’autre met vraiment en avant le côté sombre du livre celle-ci montre le côté un peu rêverie et fantastique qu’on peut trouvé à certains moments du livre !

La couverture du livre suite à la sortie du film « Miss Peregrine et les enfants particuliers » (2016) réalisé par Tim Burton avec Asa Butterfield, Ella Purnell et Ava Green.

Le roman a un aspect tellement particulier que ça le rend atypique et bien dans le thème de l’histoire. Pour celles et ceux qui n’ont jamais jeté un coup d’œil à ce livre et bien je peux vous dire qu’il n’est pas comme les autres… Au fil des chapitres et des dialogues des photos apparaissent pour illustrer l »histoire. On pourrait croire que se sont des photos inventées juste pour le roman mais ce n’est pas du tout le cas ! Elles sont toutes authentiques et anciennes (enfin sauf exceptions de certaines qui ont subi quelques retouches) ! Ces photos ont été prêtées et proviennent d’archives de collectionneurs qui ont pu trouver les photos dans des marchés aux puces, des magasins d’antiquités, des vide-greniers,… Je trouve que c’est incroyable que l’auteur ai eu l’idée d’imager son roman avec de vraies images, que les dialogues correspondent parfaitement aux photographies !

 » Les étoiles aussi sont des voyageurs du temps », ai-je songé. Combien de ces points lumineux provenaient de soleils déjà morts? Combien d’étoiles étaient nées, dont la lumière ne nous parvenait pas encore? Si tous les soleils, à l’exception du nôtre, s’éteignaient ce soir, combien de vies nous faudrait-il pour comprendre que nous étions seuls? J’avais toujours eu conscience que le ciel était plein de mystères, mais je réalisais seulement aujourd’hui que la Terre l’était aussi. »

En toute honnêteté je n’ai pas l’impression d’avoir lu 432 pages, le temps est passé si vite ! L’histoire est vraiment prenante et les intrigues vraiment bien construites ! Le lecteur a énormément de détails sur la description des lieux mais pas vraiment sur les personnages ce qui nous permet de les façonner comme on le désire (bon j’avoue que moi je suis restée sur les acteurs que j’avais déjà vu dans le film parce que je les adore). Contrairement à ce que j’avais imaginé j’ai eu pas mal de surprises sachant que Tim Burton a fait une version plutôt libre du roman. Personnellement, en lisant l’histoire, j’avais envie d’être à la place de Jacob et de rencontrer ces enfants particuliers, voir toutes les choses incroyables qu’il a pu rencontrer sur son chemin dans la recherche du passé de son grand-père. Ce monde fantastique n’a absolument rien à voir avec les autres mondes que j’ai pu lire : plus sombre, plus inquiétant mais aussi peut être plus surprenant. Quand j’ai commencé ce livre j’imaginais un univers plutôt enfantin mais pas du tout un univers aussi inquiétant et prenant. Ça a été une agréable surprise !

Pour les personnages j’avoue que je me suis un peu perdue au début mais je me suis rapidement rattrapée aux branches. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Millard, l’enfant invisible, parce qu’il m’est apparu comme le plus réfléchi, le plus calme des enfants et peut être l’un des plus courageux de l’aventure. Bronwyn, la petite fille avec une force herculéenne, est aussi une de mes chouchoutes avec une sensibilité apparente qui la rend si attachante. Je me suis totalement reconnue en Emma dans le caractère de feu ! Elle est forte et faible à la fois mais s’arrange pour cacher ses cicatrices. La jeune fille est intense, explosive et méfiante de l’inconnu mais elle sait faire des compromis pour aider les gens qu’elle aime. J’avoue avoir clairement un crush sur le personnage de Jacob : sensible, maladroit mais toujours attentionné, clairement le style de personnages que j’affectionne ! Il y a toujours un personnage auquel on s’attache moins et pour moi c’est le jeune Enoch, le garçon capable de donner la vie à des choses inanimées. C’est un personnage que je trouve vraiment très sombre, méchant, voir même manipulateur et très froid par rapport aux autres…

« On s’accroche à nos contes de fées jusqu’à ce que le prix de ces croyances deviennent trop exorbitant. »

Il faut bien en parler à un moment : est-ce que le film vaut le coup face au livre ? Et bien honnêtement je pense que, même si Tim Burton a pris pas mal de libertés avec l’histoire, il vaut le coup d’œil. Le réalisateur l’a totalement modelé à son image en mixant le coloré et le creepy mais c’est un duo qui fonctionne étonnamment bien. Le choix de actrices et des acteurs est plutôt judicieux, il n’y a rien à redire sur le sujet. Un petit quelque chose qui me dérange néanmoins c’est le non-respect des particularités des personnages du roman. Étant une grande fan du personnage de Emma j’avoue avoir été surprise de voir que dans le livre sa particularité était le feu alors que dans le film c’est d’être aussi légère que l’air (ce qui est la particularité d’Olivia dans le roman). Je ne sais pas pourquoi ce choix, peut être pour rendre le film plus poétique…

J’ai été totalement séduite par l’univers et ses personnages et autant vous dire que les trois prochains tomes m’attendent déjà sur mon étagère ! Hors de question d’arrêter cette saga : J’EN VEUX PLUS ! Je n’ai qu’une hâte c’est de retrouver Emma, Jacob et tous les particuliers pour une nouvelle aventure !

Un commentaire sur « « Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers (T01) » : Tout commença avec des histoires… ☆☆☆☆☆ »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s