« La Vie De Rêve »: Bigflo et Oli reviennent en force ! ☆☆☆☆☆

Salut à tous ! BigFlo et Oli tu connais non ? Les deux frères (ou « les frérots » comme on aime les appeler) ont bien grandi depuis « La Cour Des Grands« . J’attendais ce nouvel album avec impatience en tant que grande fan de Bigflo et Oli. L’album « La Vie De Rêve » est disponible depuis vendredi et il faut absolument que je vous décortique ce petit bijou musical. 

BigFlo et Oli étaient attendus sur ce nouvel album est personnellement j’ai trouvé que c’était un coup de maître ! Encore une fois on retrouve beaucoup le thème de la famille, des sujets sensibles, touchants, beaucoup de clins d’œil aux albums précédents. Si « La Vraie Vie » ouvrait l’album du même nom « La Vie De Rêve » ferme celui-là comme une sorte de boucle bouclé. En effet les deux toulousains voulaient lier les deux albums. « La Vie De Rêve » répond à l’album « La Vraie Vie » comme une sorte de bilan de la vie qu’ils ont vécus. Ils ont d’ailleurs expliqué que les deux morceaux étaient complémentaires ! 

Si je vous parlais un peu plus en détails des chansons de l’album. Ça vous dit ? Alors je vous invite à continuer votre lecture ! Vous retrouverez à la fin mon classement de mes chansons préférées de l’album. 

Nous Aussi 2 :

« Les rappeurs détestés de ton rappeur préféré
Si tu te sens tout seul, viens, on est plein pour t’aider
Monsieur le commissaire, on va tout vous expliquer
On a tué le rap français mais on n’a pas fait exprès »

Si vous ne suivez pas BigFlo et Oli depuis leur début vous ne comprendrez probablement pas le clin d’œil qui se trouve dans « Nous Aussi 2 » qui est bien entendu une réponse au morceau « Nous Aussi » qui se trouve sur  l’album « La Cour Des Grands« . Ils évoquent leur vie depuis le premier album, leur évolution avec du second degré, de l’humour qu’on retrouve d’ailleurs dans leur clip (si vous désirez le voir je vous laisse cliquer ici). Une chanson de cinq minutes, du rythme et un violon qui entraîne dans la rapidité du morceau en fond, que du bonheur pour les oreilles !

Plus Tard :

« Je pensais mourir dans la lave si je marchais pas sur le passage piéton 
Qu’à l’époque des photos en noir et blanc les gens vivaient sans couleur 
J’étais sûr qu’un bisou de ma mère pouvait soigner la douleur 

Mais depuis qu’est-ce qui a changé ? Pas grand chose 
Je n’ai pas rangé les questions que je me pose » 

Qui n’a jamais repensé à son enfance ? A toutes ces choses qu’on croyaient et qu’au fur et à mesure du temps celles-ci ont disparu ? Ne mentez pas on y a tous réfléchit. Flo et Oli parle de l’innocence de l’enfance dans la chanson « Plus Tard« , une phrase finalement qu’on a tous entendu de la bouche de nos parents avec le fameux « tu comprendras plus tard ». Pourtant on se rend compte que même en grandissant nous gardons encore une part d’innocence, de naïveté, d’espoir, des illusions qui ne nous quittent pas parce qu’on ne veut pas voir la vie sans. 

Je vous mets juste ici un lien afin que vous alliez voir la beauté du clip, vous avez juste à cliquer ici !

Demain (ft. Petit Biscuit) :

« On nous répète qu’avant c’était mieux, on croit en l’amour qu’une semaine sur deux 
Le temps passe vite, on est des jeunes vieux, hier un petit m’a appelé Monsieur 
Par la fenêtre j’attends un signe, j’pense à mon avenir qui doucement se dessine. » 

Quelle surprise que d’entendre les deux frères sur un style totalement différent de ce qu’on a l’habitude d’entendre d’eux ! Ce featuring avec Petit Biscuit signe clairement l’entrée de BigFlo et Oli dans le game de l’éléctro musique ! Un style différent certes mais on reconnait bien la pâte des deux toulousains dans la chanson. Ils y parlent des déceptions de la vie, des coups de blues, des regrets, du temps qui passe si vite mais rassure les gens avec leur refrain en utilisant la nuit et la danse comme moyen de se vider la tête et de respirer. 

Pour retrouver le lien du clip c’est juste ici !

Rentrez Chez Vous ! :

« J’vois une enfant au sol, lui demande si elle est seule
Elle dit qu’elle a vu ses parents couchés sous des linceuls
Les hommes sont capables de merveilles et des pires folies
Ça fait bientôt six jours que j’ai pas d’nouvelles d’Oli
« 

Entendez-moi bien : je ne pleure quasiment jamais sur une chanson, c’est de l’extrême rareté, mais mon cœur n’a pas tenu à cette histoire de six minutes… C’est douloureux, poignant, une horreur, une tristesse, une séparation et j’en passe. Je ne m’attendais pas à un texte comme celui-ci de la part de ces deux rappeurs. Ce texte m’a pris aux tripes. C’est un parfait écho à l’actualité : les étrangers arrivant dans notre pays. Un texte « bateau » aurait juste parlé en surface du sujet en décrivant ce qu’on croit connaitre, ce qu’on voit dans les médias. Et si c’était le contraire ? Là le texte prend une toute autre vision quand les rôles sont inversés. L’histoire commence par « Ça y est ils ont fait sauter la Tour Eiffel ». Vous commencez à comprendre ? La France est bombardée, les français ne peuvent plus vivre dans ce pays, ils doivent s’évader pour sauver leur peau. Les deux frères sont séparés et n’ont plus de nouvelles l’un de l’autre, ils comptent les jours. Oli est avec ses parents, Flo tente de les retrouver. Je ne vous décrirais pas ce qu’il se passe dans l’histoire c’est à vous d’écouter (je ne vais pas non plus vous gâcher l’histoire). Imaginez une seule seconde si c’était vous le réfugié, si vous étiez l’étranger d’un autre pays, si vous étiez celui dont on parle quand on dit « Rentrez chez vous ! », ou encore que la plupart des problèmes de votre pays c’est à cause de vous. Le sujet est traité avec beaucoup de finesse et de sentiments, bravo. 

(Sachez que « Rentrez chez vous » est le son qui a le plus de retour sur tout l’album ! D’après leur live Instagram du 25 Novembre)

Le lien de la musique juste ici !

Bienvenue chez moi :

« Une journée à Paris et Notre Dame a fait une seine (Ah ouais ?)
Elle m’a dit que j’étais trop lent et que nos petits accents la gênent
Elle est pressante et oppressante
Elle est stressante et cruelle
Elle est blessante, elle est glaçante mais putain ce qu’elle est belle »

Vous voulez voyager dans les grandes villes de France ? Les deux toulousains vous font voyager avec eux ! Chaque couplet parle d’une ville, de l’aspect, de la population, une rapide description de l’expérience qu’ils ont vécu avec bien évidemment de l’humour, du second degré et des clichés. 

Le lien de la musique juste ici !

Maman :

« J’vais pas te faire la chanson qu’ils ont déjà faites 
Te dire que t’es la plus gentille et la plus belle 
ça serait mentir 
Je sais, c’est dur à entendre 
Mais on dit que la vérité sort de la bouche des enfants 
T’étais pas la mère câline (non) »

C’est sur une musique plus douce qu’on retrouve les deux rappeurs. Je vais vous avouer que je ne m’attendais pas à ce genre de mots quand j’ai lu le titre. Une franchise à propos de leur mère qui ne la montre pas comme une maman câlin. Nous étions habitué à la complicité du père mais pas au côté strict de la mère que nous dépeigne BigFlo et Oli. On sent clairement qu’avec cette chanson ils ont voulu dire les choses qu’ils avaient sur le cœur à leur mère. Il décrive une mère protectrice, « militaire », stricte cependant toujours là pour les encourager, une femme qui peine à voir grandir ses deux garçons. Un texte où l’amour des deux frères pour la femme qui les a mis au monde est présente même si il n’hésite pas à montrer qu’elle ne rigolait pas. Il décrive une femme qui enfouie ses sentiments, qui a du caractère et évoque encore une fois rapidement un sujet qu’on avait déjà pu entendre dans la chanson « Olivio » sur l’album précédent : la maladie que leur mère a eu. Ils décrivent les bons moments et les mauvais d’une manière touchante. 

« Maman » était une chanson qu’on s’attendait à voir arriver sachant que les deux frères ont écrit sur l’album « La Vraie Vie » une chanson qui s’appelle « Papa » qu’ils ont même chanté avec leur propre père qui est lui même dans le milieu de la musique. Il y a d’ailleurs un petit clin d’œil au morceau à la fin de « Maman » avec une petite phrase espagnol du père qu’on retrouvait dans sa chanson. 

Le lien de la musique juste ici !

La Seule (ft. Kacem Wapalek & Naâman) :

« Indécis, un rien peut m’faire basculer, j’te l’rappelle
J’déclenche un incendie avec le calumet de la paix
J’ai vite compris qu’la musique pouvait soigner mes peines
Depuis, j’ai calé mon cœur sur l’tempo du BPM.
 » 

Dans cette chanson BigFlo et Oli parle de leur inspiration, leur amour de la musique, la beauté de leur art, ils parlent de la célébrité, des moments d’ombres, de blues. J’avoue que le featuring apporte vraiment quelque chose à la musique. Kacem Wapalek débite les mots avec rapidité à tel point que s’en est déroutant (j’avoue que je me demande quand est-ce qu’il respire). Naâman donne un côté un peu soul intéressant et doux qui est très reposant. Le morceaux est calme, rythmé à la fois qui est très appréciable. 

Le lien de la musique juste ici !

Florian :

« J’ai toujours été le plus petit, le plus maigre, le plus fragile
Tout le monde me surnommait le fil de fer
L’asticot, le squelette, le morveux
Le genre de p’tit qui à la piscine baissait les yeux
J’ai tout fait plus tard que les autres
Ma croissance en désordre
Mais était-ce de ma faute que je grandisse de la sorte
J’te parle de là où tout a commencé
On choisit pas son corps mais ce qu’on en fait. »

J’attendais cette chanson avec impatience puisque sur l’album précédent on avait eu le droit au solo d’Oli avec la chanson « Olivio » que j’avais littéralement adoré. Ça semblait logique qu’à un moment une chanson solo de BigFlo sorte. La chanson est très touchante, la larme n’était pas loin je dois l’avouer. Je trouve que la musique est plus douce que sur le morceau d’Oli, on ressent beaucoup de souffrance chez Bigflo qu’il transmet à la perfection avec un grand talent. Chaque couplet aborde des catégories de sa vie : son physique, les filles, l’argent, son frère, le rap, Toulouse, et puis tout ce qui a changé désormais. On sent dans cette chanson de la tristesse, de l’amour, de la souffrance, les changements de sa vie. Je pense que personne ne peut rester de marbre devant les paroles de Florian. 

Le lien de la musique juste ici !

Ferme Les Yeux (ft. Tryo):

« La planète se réchauffe, crème solaire 
Amazonie, bientôt plus d’air 
Froid en été, chaud en hiver 
L’usine vomit dans la rivière 
Travail, esclave reste tranquille 
Villa avec vue sur bidonville 
Continue comme ça, pourvu que ça dure 
On se comprend pas, on construit un mur. »

Je mentirais si je disais qu’on ne voit pas l’influence un peu reggae de Tryo dans cette chanson parce qu’elle est partout ! Cette fois on a l’impression que c’est la représentation de ceux qui ont la conscience de ce qui se passe à l’extérieur et de ceux qui préfèrent ne rien voir juste pour profiter de ce qu’ils ont sans se soucier de l’avenir. Réchauffement climatique, pollution, déforestation, guerre, OGM, pesticides, famine, déchirement familial, réfugiés, clandestins, le traitement des animaux,… Ils expliquent dans la chanson que quand les gens font remarquer que le monde va mal les autres répondent qu’il vaut mieux fermer les yeux et faire comme si tout allait bien sans rien faire. C’est une manière de faire comprendre à leur public que c’est le moment d’ouvrir les yeux face aux problèmes du monde. 

Le lien de la musique juste ici !

Rendez-vous là-haut :

« Comme un con je te parle 
Quand je tombe sur une de tes photos 
Je n’ai pas réussi à supprimer ton numéro 
Au milieu des nuages j’imagine ton regard 
Cette fois ne m’en veux pas si j’arrive en retard. »

Dans cette chansons les deux frères abordent le sujet du deuil. Ils expliquent ce qu’ils ont ressenti au moment d’un deuil, que ce n’est qu’un au revoir et que quoi qu’il arrive à un moment on rejoint les personnes qu’on a perdu. Les violons à la fin du morceau ajoute une mélancolie et à la fois le rythme qu’ils ont ajouté apporte de la couleur, c’est un mélange original qui se combine à la perfection.

Le lien de la musique juste ici !

Sur La Lune :

« Un jour, j’irais sur la lune, un jour, j’irais
Et si j’disais que j’en étais sûr, j’te mentirais
Et je sais qu’elle me voit
Parce que je la vois aussi
Alors je la montre du doigt
Et ça devient possible »

La musique et la rythmique est douce, apaisante. J’ai l’impression que cette chanson montre tous les passages par lesquels on passera dans notre vie, comme des stades inévitables. Une façon de dire qu’un jour on sera tous en paix avec nous-mêmes, tôt ou tard. 

Le lien de la musique juste ici !

C’est que du rap (ft. Soprano & Black M) :

""

« Laisse faire, ta carrière a l’air épuisante 
Dix ans que j’rappe mais j’ai encore la chance du débutant

C’est bizarre, plus j’lai aime plus ils m’détestent 
J’ai la rage, j’écris ça comme si c’était mon premier texte 
Il m’dégoutes, premier j’soulève la coupe Stanley 
Ils ont pas inventé la poudre eux ils s’la fourrent dans l’nez. » 

J’avoue avoir eu peur de ce feat ne voyant pas vraiment ce que ça pourrait donner. On revient à une sorte de basique du rap pur et dur, une sacrée claque ! Cette chanson c’est comme un tacle aux rappeurs qui se pensent supérieur aux autres, sur les « haters ». BigFlo et Oli, Soprano et Black M reviennent en force avec un rap sec, cassant qui rappelle aux gens qui les critiquent et qui ne voient pas leur place dans le « rap game » que eux pour le moment sont tous « disque de platine ».  Avec cette chanson on a juste envie de dire : respect. 

Le lien de la musique juste ici !

Château De Sable :

« Faut la voir, qui pagaye toute seule 
Elle se méfie même de son équipage 
Et le soir, quand vient l’orage 
Elle se referme sur elle comme un coquillage 
Elle ferait tout pour l’entendre encore 
Non plus personne ne l’attend au port 
Elle était reine un jour, là voilà en galère 
Elle a la haine d’amour, c’est pire qu’un mal de mer. » 

On part dans le registre marin sur cette chanson. Bigflo et Oli raconte l’histoire d’une jeune fille qui a rencontré un homme qu’elle aimait au bord de la mer. Elle n’imaginait pas une seconde qu’il l’abandonnerait et ne reviendrait plus. Cette chanson est douce, on ressent la douleur et la souffrance de la jeune fille qui est détruite par cette relation qui s’est fini brusquement. Le registre de la chanson apporte une dimension poétique très douce. 

Le lien de la musique juste ici !

Il Est Où Ton Frère :

« C’était pas prévu tout ça, c’est toi qui me l’a dit 
On reprendra notre place dans le calme de la vraie vie
Je nous revois dans le jardin, on avait pas l’âge on rêvait de voyage
On grattait des pages on chantait nos refrains
On était maladroit mais au moins honnête
Et le temps passe vite regarde nos gueules sur la pochette. »

On démarre sur quelques accords de guitare et de la simplicité pour cette chanson. Les deux frères sont séparés et s’écrivent chacun de leur côté. Ils confient les doutes, les peurs, se rappellent le passé, mais surtout le besoin qu’ils ont d’être ensemble. On ressent une réelle complicité et un réel amour entre Flo et Oli, que chacun transforme les complexes de l’autre en une force, que chacun est un pilier pour l’autre dans la vie. Une chanson simple et honnête à la BigFlo et Oli.

Le lien de la musique juste ici !

La Vie De Rêve :

« La vie de rêve, hein ?
Alors ça y est, vous y êtes ?
Et qu’est-ce que vous allez faire de votre vraie vie ?
C’est laquelle votre vraie vie d’ailleurs ?
La vraie vie, la vie de rêve.
On comprend plus rien
Vous l’avez fait alors, après tout ce temps. »

« La Vie De Rêve » clos l’album comme « La Vraie Vie » ouvrait l’autre, la boucle est enfin bouclée. Beaucoup de rappels du titre « La vraie Vie » comme le clin d’œil à Orelsan ou même la phrase « On était venu en guerre et on repart en paix ». Ce titre marque les changements de visions et de vie de BigFlo et Oli, ce qu’ils sont devenus, le fait qu’ils aient grandi. Contrairement à la chanson de l’album précédent c’est Olivio qui commence la chanson et non Florian. 

Le lien de la musique juste ici !

44617872_2201629269849434_4230194121114910720_n-854x854

Personnellement je trouve qu’au fur et à mesure du temps la maturité des deux toulousains se fait ressentir et c’est très agréable d’avoir des textes plus engagés comme ceux de cet album. Une évolution dans le temps qu’on retrouve dans chaque album, chaque chanson. Un vrai bonheur pour les oreilles, ça fait du bien d’entendre des artistes dire de vrais choses, des choses sincères, des choses honnêtes. C’est aussi très agréable d’entendre des textes qui ont un sens ce qui devient de plus en plus rare dans le top 50 de la chanson française actuelle. En tout cas cet album est encore une fois un coup de maître de la part de BigFlo et Oli qui ne cesseront jamais de m’impressionner. Je vous quitte avec mon classement et vous encourage bien sûr à acheter l’album et à aller les voir en concert !

Mon classement des chansons de cet album :

1) Rentrez chez vous

2) Il est où ton frère ?

3) Plus Tard

4) Florian

5) Nous Aussi 2

6) Demain

7) C’est Que Du Rap

8) La Seule

9) Le Château De Sable

10) La Vie De Rêve

11) Rendez-Vous Là-Haut

12) Ferme Les Yeux

13) Maman

14) Bienvenue Chez Moi

15) Sur La Lune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s